Accueil > Fiches activités > Organiser une séance d'observation des oiseaux en période de migration

Fiches activités

Organiser dans ma ville une séance d'observation des oiseaux en période de migration

Pinsons du nord en migration - Crédit photo : Olivier Horiot (www.horiot-naturephoto.com)
En bref : La migration des oiseaux est un phénomène qui se déroule deux fois par an au-dessus de nos têtes, mais peu de gens savent qu'il est possible d'observer ce phénomène spectaculaire. En milieu urbain, une fois votre spot d'observation trouvé (toit d'un immeuble ou sommet d'une butte avec vue dégagée), votre groupe d'observateurs n'aura plus qu'à lever la tête et à s'armer d'un peu de patience (et d'une paire de jumelles).

La grande majorité des oiseaux sont migrateurs, des plus petits passereaux comme le rougegorge aux grands rapaces comme la buse variable en passant par les oies et les cigognes. Dans les régions tempérées, c’est en raison du manque de nourriture en hiver que la plupart des espèces réalisent ce grand voyage vers des régions plus clémentes. C’est donc à la fin de l’été et en automne que les oiseaux migrent vers le sud; on parle de migration postnuptiale. Le voyage de retour s’effectue principalement de mars à mai : c’est la migration prénuptiale.

En fonction de la période choisie, on peut observer un plus ou moins grand nombre d’oiseaux. En France métropolitaine par exemple, le mois d’octobre constitue un mois idéal pour cette activité.

En migration les oiseaux prennent de l’altitude: il faut donc les imiter et se trouver à un point élevé pour pouvoir les observer dans les meilleures conditions. En ville, le mieux est de pouvoir accéder au toit d'un grand immeuble, ou encore d'emmener son groupe d'observateurs au sommet d'une butte avec une vue dégagée, par exemple dans un parc urbain.

C’est le matin qu’on a le plus de chance d’observer un grand nombre d’oiseaux. De plus certaines espèces, comme les rapaces, voyagent pendant les heures les plus chaudes de la journée car l’air chaud monte et les aide à prendre de l’altitude.

Conseils et astuces

  • Commencez par vous renseigner sur les points suivants auprès d'une association ornithologique locale :
    • Demandez s'il existe des lieux connus dans votre ville comme étant des sites de suivi de la migration.
    • Si vous débutez en ornithologie, demandez si vous pouvez entrer en contact avec un de leurs animateurs pour préparer votre atelier.
    • Renseignez-vous sur les espèces que vous avez le plus de chance d'observer à telle ou telle période, ainsi que sur les dernières observations d'individus présents en halte migratoire près de chez vous.
    • Demandez à qui transmettre vos observations afin qu'elles soient utilisées pour apprendre à mieux connaitre la migration des oiseaux.
  • Pour les grands oiseaux, la forme de la silhouette en vol est très importante pour l’identification. Pour les petits passereaux il est très utile de connaitre les cris de chaque espèce pour arriver à les reconnaitre.
  • De nombreux oiseaux peuvent être détectés à l’oeil nu, mais l’utilisation d’une paire de jumelles permet d’en observer davantage. La technique consiste à balayer l’horizon à différentes hauteurs dans la direction d’ou arrivent les oiseaux. Par exemple, en France et en Belgique, les oiseaux volent en général selon un axe nord-est/sud-ouest.
  • Entre 2 observations d'oiseaux migrateurs, prévoyez d'une part de transmettre aux participants des informations sur ce phénomène fascinant qu'est la migration des oiseaux, et d'autre part de vous intéresser à l'observation des oiseaux non migrateurs qui fréquentent le site (en vous appuyant par exemple sur la Fiche activité "Faire découvrir les oiseaux de ma résidence"), ou à l'observation d'éventuels individus en halte migratoire.
  • Si vous vous installez sur un toit de résidence collective, pensez à consulter le règlement intérieur et les consignes de sécurité pour évoluer avec un groupe.


Cette Fiche activité a été réalisée par Olivier Horiot, ornithologue et photographe auteur du site web www.horiot-naturephoto.com

Découvrez d'autres Fiches activités

Plusieurs paires de jumelles, un guide d'identification des oiseaux, un carnet de notes et un stylo pour noter les oiseaux migrateurs observes (espèces, nombres)

Matériel optionnel :

Des lunettes de soleil très utiles en cas de forte luminosité, une longue-vue qui permettra d’observer et d’identifier les oiseaux situés à grande distance, des chaises de camping qui permettront de s’installer confortablement en attendant l'arrivée des oiseaux et un appareil photo avec focale minimum de 300 mm.

Liens vers des sites web spécialisés dans la migration ou le recensement d'observations de la faune sauvage pour plusieurs pays francophones :

www.migraction.net (France métropolitaine)

observations.be (Belgique)

www.etatdesoiseauxcanada.org (Canada)

www.go-south.org (Maroc)

www.oiseaux.ch , www.vogelwarte.ch  et www.nosoiseaux.ch (Suisse)


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits