Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > Potage-Toit

 

Expériences

n°1/1

Potage-Toit

Potagers sur le toit à Bruxelles

Belgique, Bruxelles

Description

Ce projet a pour but la valorisation des espaces plats et inutilisés (toits, terrasses, balcons ou autre) par la création de potagers écologiques (sans pesticide, engrais chimique de synthèse et sans OGM), hors sol, visant une production destinée à être commercialisée pour la consommation locale (cantine, maison de retraite, restaurant, mini marché citoyen, épicerie sociale, etc.) ou une production individuelle. Le projet sur la Bibliothèque royale de Belgique a commencé en 2012 et vise à montrer un exemple sur le potentiel de production alimentaire dans les espaces vides en ville, avec un budget limité et une autonomie maximale (eau de pluie et pompe solaire, vermiscompost, etc.).

Objectifs

Les objectifs du Potage-Toit sont :

  • la valorisation des espaces plats et inutilisés en ville
  • la production hors-sol de légumes dans le milieu urbain
  • la sensibilisation à l’auto-production citoyenne, à la production locale et à la « filière-courte » (pas d’emballages, pas de transport)
  • la prise de conscience par rapport à une alimentation saine, aux produits de saisons, et la recréation du contact perdu avec la terre
  • la création d’espaces verts où il n’y en a pas
  • l’aide à la bio-diversité en ville (plantes mellifères, sauvages et indigènes adaptées )
  • l’utilisation maximale des ressources disponibles sur place (énergie solaire, eau de pluie, déchets de la cuisine, etc.)
  • la prise de conscience par chacun qu’il n’est pas difficile de faire son propre « Potage-Toit », même à toute petite échelle

Bilan

Le projet en 2014 est arrivé a sa propre autonomie financière, à travers les ventes au mini-marché sur place et à des restaurants slow-food. Il est auto-géré par les bénévoles qui s'occupent de la culture et de la vente et qui sont défrayés totalement avec les ventes.

Difficultés, solutions, conseils

La première difficulté est de trouver le bon lieu pour installer le projet et ensuite de trouver un compromis pour l'utilisation de l'espace. Si l'on axe la démarche sur une production bio-intensive, le projet peut fonctionner tout seul en payant les bénévoles, mais cela dépend de la surface et surtout de l'organisation sur l'espace. Un conseil, essayez !

Porteur(s) de projet

ASBL Le Début des Haricots

rue Van Elewyck 35
1000 Bruxelles, Belgique

Dattola Filippo, Bénévole sur le projet

info@potage-toit.be


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits