Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > ECORCE

 

Expériences

n°1/1

ECORCE

Un dispositif pour "Expérimenter la biodiversité" en milieu scolaire

France, Poitou-Charentes

Description

Le dispositif d’éducation à la biodiversité « ECORCE » (Enquêter, Connaître, Observer, Rêver et Comprendre les Enjeux de la biodiversité) est proposé dans sa phase pilote depuis la rentrée 2013 aux élèves de CM2 et de 6ème du département des Deux-Sèvres en partenariat avec le Rectorat. Fort de son succès, il est transposé dans les écoles primaires, collèges et lycées au niveau régional (départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne) à la rentrée 2016.

Il permet à des classes de s’engager sur une même action autour de la biodiversité de proximité, en créant et en partageant des dispositifs et outils d'éducation afin de développer la curiosité et la culture scientifique par des approches sensibles et participatives.

Le milieu urbain fait partie des 4 milieux sur lesquels s'appuie le dispositif. De nombreuses classes travaillent donc chaque annéée sur des problématiques liées à la biodiversité urbaine.

Les principes du dispositif

  • Proposer une action commune 

La même problématique est attribuée à plusieurs classes ; ainsi, les élèves peuvent, tout au long de leur recherche, communiquer, confronter leurs démarches et leurs résultats, se rencontrer.

Les équipes d’enseignants des différents établissements ont toute liberté pour construire leur projet pédagogique en suivant des démarches parallèles ou complémentaires qui suscitent des échanges entre les élèves, des confrontations de points de vue.

  • Impliquer les jeunes par la résolution de questionnements sur les enjeux de biodiversité locale

Chaque élève est invité à découvrir son environnement proche en s’engageant dans un parcours à la fois naturaliste et artistique, qui donne priorité aux sorties de terrain par des approches sensibles, scientifiques mais également sociales et économiques. L'objectif est de lier investigation et émotion.

Chaque parcours s’appuie sur une question préalable qui guide les élèves tout au long de l’opération.

Chaque question est spécifique à un milieu d’intérêt majeur pour la conservation de la diversité biologique naturelle. Quatre principaux milieux caractéristiques façonnent le département (dont le milieu urbain qui a déjà fait l'objet de nombreuses actions) :

  • les milieux urbains et péri-urbains : villes et villages
  • les milieux ouverts : pelouses, prairies, grandes cultures
  • les milieux arborés : forêts et landes, bocages, vignes
  • les milieux humides : cours d’eau, prairies humides, eaux calmes, tourbières
  • Développer l’usage du numérique

Des moyens ont été dégagés pour créer des outils et des ressources numériques liés étroitement au projet : un blog pédagogique dédié, une maquette proposée pour la réalisation, par chaque classe, d’un poster numérique qui montre les étapes de la recherche.

Les enseignants sont, si besoin, formés à l’utilisation de ces outils, et accompagnés dans leurs établissements.

  • Favoriser la rencontre avec les acteurs locaux – Agir ensemble

La démarche partenariale, le principe de participation sont intrinsèques à l’éducation au développement durable.

De nombreux acteurs locaux ont été sollicités pour participer à l’élaboration du projet, apporter une caution scientifique et/ou proposer des interventions auprès des élèves.

Ainsi, trois catégories de partenaires ont été identifiées :

  • Les Contributeurs qui apportent un regard éclairé sur les enjeux de biodiversité locale, formulent un avis sur les questions de recherche proposées aux élèves et proposent ou émettent un avis sur le contenu de "malles à indices".
  • Les Experts qui acceptent d’être des personnes-ressources identifiées dans les "malles à indices" au titre de leurs compétences techniques
  • Les Médiateurs/Intervenants qui interviennent auprès des élèves et sont mobilisés pour une compétence d’animation auprès des scolaires

Mener un projet en groupe, apprendre ensemble, confronter les avis, les idées… Que ce soit au niveau des adultes qui travaillent à la construction du projet ou des élèves qui seront amenés à le vivre, cette démarche partenariale a pour ambition de participer à la construction d’une attitude citoyenne nécessaire à la gestion de la biodiversité.

Transpostion du dispositif "ECORCE" au niveau régional

Le succès qu'a rencontré ce dispositif permet désormais sa transposition au niveau régional (départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne) à partir de septembre 2016 auprès des classes de primaire, collège et lycée.

Transfert du dispositif ECORCE au niveau régional - Présentation du dispositif (PDF)

Porteur(s) de projet

Education Nationale et Conseil Général des Deux-Sèvres

Partenaire(s) : Rectorat de l'académie de Poitiers, Canopé Poitou-Charentes, Région Poitou-Charentes, Conseils Départementaux, communes ou communautés de communes, entreprises, associations dont Graine Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, l'Ifrée, l'ORE


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits