Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > L'espace "Nature en ville" de la Galerie des enfants

 

Expériences

n°1/1

L'espace "Nature en ville" de la Galerie des enfants

France

Description

Intégrée à la Grande Galerie de l'Evolution du Muséum national d'Histoire naturelle (Jardin des Plantes), la Galerie des enfants est principlement composée d'une exposition pour les enfants de 6 à 12 ans, qui se visite en famille ou en groupe. Inaugurée en 2010, elle permet de partir à la découverte de la biodiversité, avec 4 espaces à parcourir : la ville, la rivière, la forêt tropicale, puis l’ensemble de la planète.

Nous proposons ici un petit focus sur l'espace consacré à la découverte de la nature en ville.

Zoom sur le premier espace : La nature en ville (à travers l'exemple parisien)

La ville y est représentée par un ensemble de micro-milieux : la rue, le jardin public, la friche, la maison, la nuit, et une évocation de Paris au fil du temps. Le message-clé est de montrer que chacun de ces micro-milieux abrite des plantes et des animaux en grand nombre qui savent tirer profit d’un milieu a priori hostile. Leur présence est due à trois facteurs :

• certains parviennent, comme l’orpin âcre, à retrouver des conditions de nature ;

• d’autres, tels le pigeon ou le rat, profitent de notre activité et se nourrissent de nos restes ;

• d’autres encore se montrent particulièrement résistants et peu exigeants, à l’image du buddléia (arbre à papillons) qui, tout en vivant dans les friches urbaines, produit à chaque floraison des milliers de graines minuscules.

Le faucon crécerelle, qui niche normalement sur les falaises, a élu domicile sur de nombreux monuments et édifices parisiens: les tours de Notre-Dame, le dôme de la Salpêtrière, le sommet de l’Arc de Triomphe… L’orpin âcre est une plante qui pousse d’ordinaire sur les rochers. En ville, l’orpin choisit plutôt une anfractuosité dans un mur, le bord d’un toit ou le coin d’une terrasse.

La scénographie met en lumière la présence de ces hôtes peu ou pas visibles.

Voici quelques exemples :

  • Le spectacle de la nuit : Un renard qui traverse une rue en pleine ville, un hérisson qui trottine dans un jardin public, une chauve-souris qui a élu domicile sous un tunnel de chemin de fer, toute une vie nocturne se raconte dans cet espace qui a des allures de petit théâtre… On écoute le récit dans l’obscurité, tout en suivant les images ; parfois une silhouette se découpe dans la lumière : un spécimen naturalisé, tout d’un coup éclairé, prend le pas sur la vidéo, puis disparaît dans la nuit…
  • La roue présentant la flore sauvage poussant en pied d'arbre : une grande roue que l'on peut faire tourner et qui imite le motif d'une grille de pied d'arbre parisien nous permet de découvrir en s'amusant comment les graines arrivent au pied des des arbres, à quelles espèces elles appartiennent et ce qu'elles apportent à la ville.
  • Le placard animé : Les petites bêtes adorent la cuisine. Normal, il y fait chaud et il y a de quoi se nourrir à peu de frais. Un jeu mécanique, intégré dans un vrai placard, amènera les jeunes visiteurs à découvrir, à l’aide d’indices, où et comment vivent le ténébrion rouge de la farine, la mouche du vinaigre, la pyrale indienne de la farine ou encore la fourmi du pharaon.
  • Le jardin urbain en multimédia : Les oiseaux que l’on peut le plus fréquemment observer dans les jardins publics (pinson, rouge-gorge, verdier, fauvette) sont présentés via un dispositif multimédia proposant une sorte de Mémory musical ; après écoute d’un extrait sonore, il s’agit de retrouver le chant de chaque oiseau, ce qui déclenche une séquence filmée montrant l’oiseau dans son milieu, en train de chanter.
  • Un écran mobile, que l’on peut déplacer devant un panorama reconstituant divers espaces de la maison, offre une « loupe virtuelle » sur le réel : en plaçant l’écran devant un fragment de lit, l’enfant pourra ainsi voir en vidéo les acariens, invisibles à l’œil nu, qui élisent domicile dans les draps et le matelas…

© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits