Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > Dauphin vert

 

Expériences

n°1/1

Dauphin vert

Semez, plantez, arrosez !

France, Ile-de-france

Description

Le Dauphin vert est planté et entretenu par les habitants qui décident de végétaliser leur environnement. Le dauphin vert est un équipement de gestion des eaux de pluie au service de la végétalisation urbaine, inventé par l’architecte Xavier Lagurgue de l’Agence XLGD dans le cadre du programme de recherche scientifique « Ecoville ».

Il permet :

  • de retenir une partie importante des eaux de pluies de la toiture,
  • de rafraîchir l’ambiance urbaine au niveau de la rue,
  • de participer à la biodiversité urbaine,
  • de participer au bien vivre ensemble,
  • de protéger l’enracinement contre les pollutions urbaines.

Objectifs

1 - Accessible a échelle humaine, une chaise suffit pour les parties hautes. Sa petite taille donne un sentiment de maîtrise du végétal par les riverains.

2 - Convivial le Dauphin vert est l’occasion d’une manifestation dans l’espace public de la rue de la communauté constituée par les habitants d’un immeuble. Ce faisant, le Dauphin vert devient une sorte de totem végétal qui représente le savoir-faire et l’investissement des habitants.

3 - Support de biodiversité et temporisation des eaux de pluies avec une capacité d’accueil de 90 alvéoles au m² et une surface de 2 m², le Dauphin vert propose 180 points d’implantation, pouvant accueillir une ou plusieurs plantes. La densité de 100 à 150 plantes au m² est celle des murs végétalisés les plus denses existant actuellement. Un comptage effectué un mois après l’implantation a permis d’identifier la présence de plus de 30 espèces différentes sur moins de 2m² qui plus est, le Dauphin vert accueille d’ores et déjà une petite population d’insectes variés et un bon nombre d’abeilles. Le dispositif se trouve donc être, alors que nous nous trouvons dans un espace très urbain, un point de passage pour ces insectes de petite taille. Il n’y a donc pas à douter du fait que le Dauphin vert participe au renforcement des corridors écologiques en ville. Le dauphin vert à un volume de 0,375 m3. Sa capacité d’absorption d’eau par les substrats, feutre et minéraux est estimée à 60% du volume l'eau de pluie est stockée par le Dauphin à disposition des plantes et de l’évaporation dans l’ambiance urbaine, ce qui permet de lutter ponctuellement contre le phénomène d’ilot de chaleur.

Bilan

Bien qu’implantées tardivement dans la saison, la plupart des plantes en mottes ont pris et les semis ont germé. Les pluies abondantes du début juillet et l’entretien sans faille des gardiens sont pour beaucoup dans cette bonne santé. De nombreuses espèces apportées par des riverains, fougères, lierres, plantes grasses se sont rajoutées durant les mois. L’arrosage quotidien a amené les premiers moucherons. La diversité au m² dépasse la vingtaine d’espèces et certaines alvéoles restent encore à garnir. Comme au premier jour, les passants s’arrêtent et demandent des informations à ceux qui entretiennent les plantes. L’accueil reste enthousiaste.


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits