Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > Observ’acteur de la biodiversité urbaine

Expériences

n°1/1

Observ’acteur de la biodiversité urbaine

France, Ile-de-France

Description

Un observ’acteur est une personne qui collecte et envoie des données naturalistes, c’est-à-dire des informations précises sur la faune et la flore du département de la Seine-Saint-Denis, à l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (ODBU).
À tout moment de l’année, les volontaires peuvent faire parvenir leurs observations. L’Observatoire est là pour les accompagner, échanger, recueillir les informations qu’ils auront collectées. Être observ’acteur de la biodiversité en Seine-Saint-Denis, c’est faire partie d’un réseau dynamique de bénévoles qui agissent pour leur environnement. Chaque inscrit reçoit un kit observ’acteur  et est abonné à la lettre d’information et aux bilans des travaux de l’Observatoire. Il est aussi invité à participer à des formations et des animations nature gratuites.

Pour envoyer des informations, rien de plus simple : il suffit de remplir la fiche d’observation (téléchargeable sur le site http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr/) et de l’adresser par courrier postal ou électronique à l’ODBU.
L’Observatoire accusera réception de l’envoi et pourra apporter au participant de plus amples informations sur les espèces observées ou répondre aux questions qu’il se pose sur la nature environnante.
Pour qu’elle puisse être traitée par l’ODBU, l’observation doit indiquer :
- Une espèce (cygne tuberculé, moineau domestique,…)
- Une date (jj/mm/aaaa)
- Un lieu (adresse précise ou lieu-dit)
- Un observateur (nom et coordonnées)
L’observation peut être accompagnée d’une photo.

Objectifs

Toutes les observations envoyées par les observ’acteurs sont analysées par les scientifiques de l’ODBU et du Muséum national d’Histoire naturelle et enrichissent la base de données sur le patrimoine naturel du département de la Seine-Saint-Denis.
Cette base contient près 200 000 données et permet de connaître les espèces de végétaux et d’animaux qui peuplent la Seine-Saint-Denis. Elle permet aussi de mesurer leur évolution, sur un territoire urbain où l’homme est omniprésent. Certaines espèces sont aujourd’hui en danger en Île-de-France et connaître leur nombre précis est un premier pas pour permettre leur sauvegarde.
Les données des observ’acteurs permettent aux chercheurs de réaliser des études précises sur certaines espèces pour pouvoir mieux les protéger et étudier les relations des humains avec la nature.

Bilan

Grâce à cette démarche citoyenne qui existe depuis 2009, chacun peut participer activement au travail des scientifiques, c’est ce qu’on appelle les sciences participatives ! Cependant encore trop peu d’habitants de la Seine-Saint-Denis deviennent des observ’acteurs et il s’agit pour l’instant d’un tout petit réseau (une soixantaine de personnes).

Pour faire la promotion de cette initiative et favoriser de nouvelles inscriptions, l’ODBU (en collaboration avec les collectivités  territoriales de la Seine-Saint-Denis et les associations naturalistes, de médiation scientifique et locales) organise chaque année un événement ludique et pédagogique appelé « 24H pour la biodiversité ». Pendant tout un weekend du mois de juin, les Séquano-Dyonisiens sont invités à participer à des animations nature qui se déroulent partout sur le territoire et qui leur permettent de découvrir la nature urbaine de proximité. Ils peuvent apprendre le fonctionnement de la démarche observ’acteur, mais également mener des protocoles de sciences participatives, tout particulièrement ceux du programme national du Muséum national d’Histoire naturelle : Vigie-Nature.

Tout au long de l’année, les participants sont également invités à assister à des animations estampillées « observ’acteurs » dans la programmation des parcs départementaux. Ces activités spécifiques sont consacrées à l’observation attentive de la biodiversité et/ou à la collecte de données naturalistes.

Difficultés, solutions, conseils

Pour mener à bien  ce type d’initiative, il faut être conscient du temps à consacrer par les porteurs de la démarche à l’animation du réseau. Il est indispensable de répondre nominativement aux inscrits et leur apporter les conseils et les réponses aux questions qu’ils posent dans un délai le plus raisonnable possible.

Aujourd’hui, s’appuyer sur les nouveaux médias (Internet bien entendu, mais aussi les réseaux sociaux, etc.…) apparaît indispensable. Un travail de communication autour de l’identité, notamment graphique de la démarche, afin qu’elle soit clairement identifiable  par le grand public peut s’avérer très utile. L’utilisation qui est faite des données des citoyens doit être clairement établie et leur valorisation (par la réalisation de bilans scientifiques, d’articles, de brèves, etc.…) est indispensable pour ne pas décourager les bonnes volontés.

Informations complémentaires

L’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine de la Seine-Saint-Denis (ODBU) est né en 2005. Avec l’aide des scientifiques et des associations naturalistes, il a pour but de mutualiser et de partager la connaissance sur la biodiversité en ville, auprès des gestionnaires d’espaces verts, des aménageurs, mais également des habitants. Son objectif est de développer des pratiques citoyennes autour de la valorisation et de la préservation de la nature.

Porteur(s) de projet

Observatoire départemental de la biodiversité urbaine, Direction de la nature, des paysages et de la biodiversité, Département de la Seine-Saint-Denis

Hôtel du Département
93006 Bobigny Cedex , France

Le Faou Odile, Chargée du pôle médiation scientifique de l’ODBU

olefaou@cg93.fr

01 43 93 69 61

Partenaire(s) : Muséum national d’Histoire naturelle


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits