Accueil > Expériences > Résultat de la recherche > Démarches participatives sur les abeilles sauvages

 

Expériences

n°1/1

Démarches participatives sur les abeilles sauvages

France, Région Rhône-Alpes

Description

Faire participer le grand public à la connaissance des abeilles sauvages n’est pas chose aisée. Dans le cadre du programme Life Urbanbees, plusieurs actions de démarches participatives ont été crées ayant pour objectif d’amener le grand public à s’interroger sur la présence des abeilles sauvages, à les observer, à apprendre à les reconnaître et pour finir par apprendre à les identifier. L’identification des abeilles nécessite la capture, le montage des insectes ainsi que la détermination sous loupe binoculaire, c’est pourquoi il est difficile de proposer des actions à destination d’un large public de sciences participatives.

Il existe plusieurs niveaux d’implication en fonction des objectifs visés.

Niveau 1 :

  • faire évoluer les représentations et les comportements vis à vis des insectes pollinisateurs
  • sensibiliser les citoyens sur l’importance d’une grande biodiversité au sein d’un espace vert
  • définir et conserver ensemble les milieux et les aménagements propices à la présence d’abeilles sauvages

Niveau 2 :

  • Favoriser les lieux de nidification pour les abeilles sauvages
  • Améliorer la gestion des espaces verts et des jardins en vue d’augmenter la quantité de lieux de nourrissage

Niveau 3 :

  • Apprendre au grand public à reconnaître certaines espèces d’abeilles sauvages.

A travers les trois exemples d’activités présentés dans le Bilan ci-dessous nous indiquons quelques unes des actions mises en œuvre.

Bilan

1)      Atelier culturel

L'objectif de cet atelier est d'expliquer, à travers le jeu, la place de la nature en ville et l'importance de conserver les abeilles sauvages en zone urbaine.

Ce jeu de plateau sera prochainement accessible en téléchargement en ligne.

L’activité se divise en 3 temps :

a)  balade à la découverte des abeilles et des fleurs

b)  jeu sur les abeilles en ville :

l’aménagement de la ville : Chaque joueur reçoit un objectif d'urbanisation (routes, espaces verts, commerces, agriculture, …)  et essaye d'influencer les autres joueurs pour déposer des tuiles qui correspondent à son activité. Ainsi, des tuiles qui correspondent à son activité. Ainsi, des tuiles d'aménagements seront placées pour constituer une ville. Le but de chaque table est de faire la ville la plus attractive possible pour les humains car les différentes villes seront soumises au vote de tous les participants.

dans la peau d’une abeille : une fois les villes construites, les objectifs individuels vérifiés et le vote pour la plus belle ville effectué, des pions abeilles sont distribués à chaque joueur. Les joueurs devront maintenant explorer la ville à la recherche de nourriture, de partenaires pour se reproduire et d'espaces de nidification. Pour cela, ils retourneront chaque tuile lors du passage au dessus, et auront des indices de l'intérêt de chaque aménagement pour les abeilles.

c)  débat sur la place de la nature en ville.

Cet atelier est une manière originale d'aborder la problématique du déclin des abeilles sauvages et de la place qu'il faut leur trouver en ville. Cela permet d'attirer un public différent et de regrouper des personnes qui ne se connaissent pas autour d'une activité à la fois ludique et pédagogique. C'est aussi un atelier qui pousse à la collaboration entre chercheurs, naturalistes, sociologues et grand public, ce qui assure des débats riches et intéressants.

 2)      Atelier de construction de nichoirs

Cette action est un moyen simple et efficace de faire participer le grand public à la préservation des abeilles. Chaque famille repart avec un nichoir à abeilles qu’elle pourra installer sur sa terrasse ou dans son jardin. L’animateur amène le matériel nécessaire. Lorsque le lieu le permet une balade à la découverte des abeilles sauvages.

Cette activité permet de rentrer dans l'action concrète de conservation avec le grand public. Quel que soit l'age des participants, tous sont ravis de bricoler et d'aboutir à un nichoir réalisé de leurs propres mains. Un coup de cœur pour l'atelier réalisé dans le cadre de la semaine de la parentalité où les binômes étaient constitués d'un parent et d'un enfant. En plus de la dynamique environnementale, un véritable dynamisme social a été ressentit.

3)      Soirée d’apprentissage de l’épinglage et de la détermination des abeilles

L’objectif est de permettre aux participants de connaître les premiers éléments pour identifier des abeilles, c’est à dire les règles pour l’épinglage des insectes, l’utilisation de loupe binoculaire et dans un second temps de clés de détermination. Cette activité donne les éléments utiles pour ensuite être en mesure d’approfondir par soi-même.

Par ailleurs, des fiches d’identification de certaines espèces d’abeilles sauvages (une quinzaine) sont en cours de réalisation, mais ne pourront être finalisées qu’ultérieurement.

Difficultés, solutions, conseils

Quelle que soit l’activité, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance des abeilles pour pouvoir montrer au public les espèces présentes sur les sites visités et savoir quelles sortes de plantes elles visitent.

Quant à la partie plus scientifique, elle nécessite d’avoir un auditoire assez intéressé car l’utilisation de clés de détermination peut sembler laborieuse pour un public non habitué.

Porteur(s) de projet

Arthropologia

Ecocentre du Lyonnais, 60 rue du Jacquemet
69890 La Tour de Salvagny , France

contact@urbanbees.eu

04 72 57 92 78

Partenaire(s) : INRA, Ville de Lyon, Ville de Villeurbanne, Université de Lyon et Natural History Museum of London.


© Biodiv’ille - Mentions légalesFinanceursPlan du site - Contact - Crédits