Accueil > Outils pédagogiques > Résultat de la recherche > TOP-Recherche : Les agricultures urbaines des toits parisiens aux jardins de Madagascar.

 

Outils pédagogiques

n°1/1

TOP-Recherche : Les agricultures urbaines des toits parisiens aux jardins de Madagascar.

Interview parlée et en LSF lors du colloque international sur l'agriculture urbaine : UA&ET-2017

Auteur(s) : C. Aubry, C. Dumat, S. Combes, N. Michaud, L. Laffont, M. Saucian, A. Leroy, Y. Ardourel. 2017.

Description

 

 

Résumé :

Au cours de son interview, Dr Christine AUBRY [INRA UMR SADAPT, Paris. & AgroParisTech] explique tout d’abord que découvrant l’agriculture urbaine lors d’un séjour professionnel à Madagascar au début de années 2000, elle a contribué progressivement à créer il y a 5 ans une équipe de recherches pluridisciplinaire à l’INRA/AgroParistech. « Nous travaillons aujourd’hui sur diverses formes d’agriculture urbaine et sur les fonctions qu’elles peuvent remplir, depuis les potagers en sacs des bidonvilles de Madagascar aux jardins sur les toits du centre de Paris. ». Christine AUBRY répond ensuite à une série de questions présentées juste après. Q1-Qu’est-ce qui vous a le plus intéressé dans ce colloque ? La session dont j’étais co-responsable, sur l’économie circulaire et l’AU, et aussi une session sur le lien Environnement-Santé. J’ai particulièrement apprécié la mixité entre scientifiques pointus (ex. chimistes s’occupant de risques sanitaires) et citoyens, collectivités, entreprises, associations, portant des projets concrets et amenées à poser des questions aux scientifiques. Q2-Des projets d’agriculture urbaine que vous appréciez particulièrement ? Il y en a beaucoup ! Mais pour rester (n’y voyez pas malice) sur la région parisienne, j’ai une vraie admiration pour un projet de micro ferme pédagogique et productive dans un collègue d’un quartier difficile de Paris, le projet Veni Verdi. Ce n’est pas évident, et ils y sont arrivés : passionner des ados parisiens pour le jardinage et faire naitre une vraie communauté autour d’un potager dans un collège. Un autre projet que je chéris, égoïstement car j’ai contribué à le faire émerger, est celui de notre « Toit potager expérimental d’AgroParistech » qui existe depuis 2012 et était alors très pionnier. Le plus intéressant là c’est qu’on mêle à la fois des expérimentations scientifiques (une thèse en cours sur les services écosystémiques), de l’enseignement et une forte ouverture au public, comme tout dernièrement une pleine journée de visites dans le cadre des « rendez-vous au jardin ». Q3-Quels grands enjeux pour l’avenir ? D’abord des enjeux alimentaires : pour moi et dans le contexte de nos pays d’Europe de l’Ouest, c’est moins la recherche d’une autosuffisance alimentaire, peu atteignable (même avec des systèmes high-tech, très productifs mais pas toujours très attirants pour les urbains) que celle d’une reconquête de liens aux produits frais, à la bonne alimentation et du coup le retissage de liens entre les urbains et l’agriculture. Mais ce sont aussi toutes les fonctions environnementales que peuvent jouer ces agricultures dans la ville pour contribuer à la lutte contre le changement climatique : biodiversité, régulation de la température, valorisation des déchets urbains, etc. Bref, une vraie insertion de l’agriculture dans le métabolisme des villes. Q4-Et au-delà ? J’ai un rêve, qui serait de reconstituer ces fermes maraichères d’ile de France de fin du 19e, début 20e, très productives, bio, innovantes et entièrement connectées à la ville. Je rêverais qu’on puisse trouver un lieu où les reconstituer ; et où les adapter à notre siècle, par exemple en remplaçant le fumier de cheval, surabondant à l’époque, par les nouveaux déchets organiques urbains (résidus de cantine, méthanisation, composts locaux). Un remarquable historien du maraichage, J.M. Roy, serait aussi intéressé par un tel défi. Nous cherchons (et avons peut être trouvé !) des lieux où réaliser ce rêve et des acteurs pour le porter….A suivre !

Informations complémentaires

Pour citer cette ressource :

C. Aubry, C. Dumat, S. Combes, N. Michaud, L. Laffont, M. Saucian, A. Leroy, Y. Ardourel. 2017. Les agricultures urbaines des toits parisiens aux jardins de Madagascar. Colloque international de recherche « Urban agriculture and ecological transition » Toulouse 6-9 juin.

Autres ressources

TOP-Recherche : les agricultures urbaines pour des projets scientifiques interdisciplinaires enthousiasmants.  C. Dumat et al. UA&ET-2017

TOP-Recherche : Les agricultures urbaines : une tradition ancestrale au Gabon. N. Lepengue et al. UA&ET-2017.

TOP-Recherche : L'association des jardiniers de Tournefeuille : des actions 'jardins' avant tout en faveur du développement durable D. Dupouy et al. UA&ET-2017.

TOP-Recherche : L'engagement d'une élue pour l'agriculture urbaine. E. Toutut-Picard et al. UA&ET-2017

TOP-Recherche : Politiques publiques et agricultures urbaines : Synergies à renforcer et verrous à lever. JN. Consales et al. UA&ET-2017

TOP-Recherche : Paysages comestibles : Mangez-les ! F. Champoux et al. UA&ET-2017

Support vidéo / Sonore / Interactif

France

Année d'édition : 2017